Vous êtes ici

Accueil

Coups de coeur

  • Dans le Paris des années cinquante, où règnent Sartre et l’existentialisme, nous faisons la connaissance de Daniel Brodin. Daniel aime les livres, au point de les voler. C’est un poète. Du moins le prétend-il. Au café Serbier, fréquenté par la fine fleur de la littérature parisienne, il est prié de déclamer un poème de sa composition. Il choisit un poème italien, pensant qu’il est inconnu de tous. C’est un plagiat, mais c’est un triomphe. Acclamations du public subjugué. C’est tout soudain la gloire pour Brodin! Et cette imposture, considérée comme une véritable oeuvre d’art, va le faire accepter d’une bande de « débauchés », artistes libertaires, volontairement désoeuvrés, délinquants, voleurs, alcooliques, d’où émergent Gilles, la tête pensante, Jean-Michel, la tête de brute, Ed, la tête en l’air, et d’autres encore, tous plus singuliers les uns que les autres. Et puis il y a Colette, jolie tête bien pleine, dont Daniel tombe amoureux… La gloire de Daniel durera le temps des roses, jusqu’à ce que Jean-Michel le détrône, devenant à son tour la coqueluche du Tout-Paris littéraire. Et quand l’étoile de celui-ci ne brillera plus, il faudra bien se résoudre à vivre d’expédients, et les choses iront en se gâtant…

  • Mia Davis, nom de code 52, est directrice des systèmes informatiques à la banque Heltrum. Quand John, son complice et interlocuteur chez Pach, le fournisseur informatique d'Heltrum, décide de se retirer pour raisons personnelles, l'intrépide Mia se retrouve sans appui au cœur d'un univers impitoyable. Les rivalités s'exacerbent et les coups bas s'enchaînent.

  • La bassiste et fondatrice de Sonic Youth avec T. Moore, relate sa vie d'artiste, de son adolescence dans la Californie des années 1960 au New York des années 1980 qui voit naître le post punk, la noise et la no wave, creusets de la renaissance du rock à laquelle participe le groupe. Le récit replace le parcours de la musicienne dans son époque et fait entrer le lecteur dans son intimité. ©Electre 2015

  • Le premier film sur la vie et l'oeuvre d'Elliott Smith. 'Heaven Adores You' est une enquête intime et sensible sur la vie et la musique d'Elliott Smith, musicien américain qui émergea dans les années 1990 et au début des années 2000, avant de disparaître précocement en 2003 à seulement trente-quatre ans. En reliant la musique d'Elliott Smith aux paysages souvent aliénants des trois grandes villes dans lesquelles il vécut (Portland, New York et Los Angeles), 'Heaven Adores You' est un voyage en profondeur dans l'univers prolifique du chanteur. A base d'entretiens, d'archives sonores et de vidéo personnelles, ce documentaire met en évidence l'impact qu'il continue à avoir sur les fans, ses amis et sur de nombreux musiciens.

  • C'est à la tête de trois formations différentes : Mystic Rhythm Society, Metrics et Five Elements que le saxophoniste et compositeur (et fondateur du fameux collectif M-Base) Steve Coleman se présente sur la scène au Hot Brass (devenu aujourd'hui le Le Trabendo) à Paris du 24 au 29 mars 1995. De ces cinq soirées, RCA/BMG sort le 20 novembre 1995 trois albums : Myths, modes and means qui explore, selon Steve Coleman, la structure de l'univers au travers de toutes les formes musicales du moment (world, rap, dub... ), The way of the cypher, un hommage à l'improvisation libre personnifiée par trois irrésistibles rappeurs (Kokayi, Sub-Zero et Black Indian), Curves of life enfin, le plus "jazz" du triptyque, emporte l'auditeur vers un des sommets de la "great black music". Devenue culte, cette trilogie offrait un panorama à 360° du travail du saxophoniste américain. A l'occasion du 20ème anniversaire de ces trois albums, Legacy vous propose de les redécouvrir dans une version entièrement remasterisée avec en bonus un quatrième CD inédit (enregistré à Paris en janvier 1995), un livret de 24 pages avec textes d'origine, de nombreuses photos rares et un nouveau texte signé Steve Coleman.

  • Dévoilé par un aguicheur single qui donne son titre à l'album, le deuxième album du groupe s'écoute d'une seule traite et avec un plaisir chaque fois renouvelé. Les surprises sont nombreuses : de l'instrumental reggaeïsant Plus noir encore au brûlot punk conclusif Promis juré craché : encore une fois, Aline fait mouche.

  • L'année 2015 est jusqu'à présent un véritable buffet de réunions de groupes phares des années 90. S'il vous reste un peu de place, vous voudrez tendre l'oreille au premier album en dix-huit ans de la formation californienne Failure qui s'est fait surnommer «le groupe préféré de votre groupe préféré».

  • "Chante ton bac d'abord" raconte l'histoire tumultueuse d'une bande de copains de Boulogne-sur-Mer, une ville durement touchée par la crise. Un an entre rêves et désillusion... Imaginées par ces adolescents issus du monde ouvrier ou de la classe moyenne, des chansons font basculer le réel dans la poésie, le rire et l'émotion... Un film atypique et puissant.

  • "Les Optimistes" est le nom d'une équipe de volley norvégienne hors du commun : les joueuses ont entre soixante-six et quatre-vingt-dix-huit ans ! Bien que ces mamies sportives n'aient pas joué un seul vrai match en trente ans d'entraînement, elles décident de relever un grand défi : se rendre en Suède pour affronter leurs homologues masculins. Mais avant cela, il faut broder les survêtements, trouver un sponsor, convaincre l'entraîneur national de les entraîner, mémoriser les règles qu'elles ont oubliées, se lever au petit matin pour aller courir. Croyez-les : être senior est une chance, et ces "Optimistes" la saisissent en plein vol !

Pages

Accès vers la Galerie d'images

Accès à la page presse

Voir la sitothèque